Episode de la guerre de Crimée

bateau

Sur la proposition de M. Ducos, ministre de la marine, l’Empereur décide la composition d’une escadre   destinée à agir dans la Baltique.

  – Le vice-amiral Parseval-Deschênes en reçoit le commandement.

Biographie 

  – Le1er avril, l’amiral arbore son pavillon sur l’Inflexible.
– Le contre-amiral Pénaud, commandant en second, arrive sur
 le Duguesclin.
– Le 20, l’amiral Parseval quitte Brest en donnant rendez-vous à Kiel aux autres bâtiments.
– Instructions de l’amiral.
– Difficultés de navigation.
 L’Austerlitz rejoint le premier l’escadre anglaise.
– Marche de l’escadre française.
– Obstacles qui la retardent.
– Le 27, son arrivée dans les Dunes.
– Le 3 mai, départ pour le cap Skagen.
– Le 8, l’escadre mouille devant Frederisham.
– Le 20 mai, sortie du grand Belt.
– Le 21, arrivée à Kiel.
– Le 3 juin, départ pour l’île de Gottland.
– Le 11, entrée dans le golfe de Finlande.
– L’escadre arrive en vue de la flotte anglaise.

voilier2


– Echange de pavillons.
– Réunion des deux escadres.
– Description des côtes.
– Baie de Barosund.
– Composition de la flotte anglaise.
 les flottes se dirigent vers les îles d’Åland

– Mouvements de l’escadre anglaise avant sa réunion avec l’escadre française.
– L’amiral Napier vient à bord de
 l’Inflexible rendre visite à l’amiral Parseval.
– Le 15, l’amiral français se rend à bord du
 Duc de Wellington.
– Le 20, conférence des deux amiraux.
– Une reconnaissance de Cronstadt est décidée.
– Joie des équipages.
– 22 juin, départ de l’escadre.
– Arrivée devant l’île Hogland.
– 24 juin, l’escadre mouille devant Seskar.
– Les amiraux continuent leur marche sur Cronstadt
– Les vigies signalent 30 bâtiments russes.
– Branle-bas de combat.
– Enthousiasme des équipages.
– Les deux amiraux règlent les dispositions du combat.
– La flotte alliée jette l’ancre devant Cronstadt.
– Description de Cronstadt.
– Reconnaissance faite par les amiraux en chef.
– Les amiraux se portent sur Cronstadt dans des directions différentes.
– Résultats de la reconnaissance.
– Résolutions arrêtées par les deux amiraux.
– Les escadres retournent au mouillage de Seskar.
– L’expédition contre les îles d’Aland est décidée.
– Lettre du premier lord de l’amirauté à l’amiral Napier.
– Lettre de l’Empereur à lord Cowley.
– Dépêche du ministre de la marine à l’amiral Parseval
– Les amiraux se rendent à Barosund.

 cholera


L
e choléra sévit sur les escadres


– Le 18 juillet, les flottes se dirigent vers les îles d’Aland.
– Le 22, elles jettent l’ancre dans la baie de Ledsund.
– Une division anglaise reste en observation dans le golfe de Finlande.
– Reconnaissance des îles d’Aland.
– Les troupes expéditionnaires sont embarquées à Calais.
– Le général Baraguey-d’Hilliers en prend le commandement.
– Le général Niel fait partie de l’expédition
. – Composition de la flotte française.


– Départ le 20 juillet.
– Le général Baraguey-d’Hilliers à Stockholm.
– Ordre du jour de l’amiral Parseval.
– Arrivée du général en chef dans la baie de Ledsund.
– Exploration du sud de Bomarsud
– Le débarquement doit s’opérer le lendemain

Le débarquement a lieu sous la direction du commandant Clavaud, chef d’état-
major de l’amiral.
– Les troupes marchent sur Tranvik.
– Les généraux Baraguey-d’Hilliers et Niel viennent reconnaître la place.
– La forteresse est complètement investie du côté de la terre.
– Conseil chez le général Baraguey-d’Hilliers.
– Etablissement des tranchées sous le feu continuel des Russes.
– Affaire de
 la Pénélope.
– La construction des batteries de terre s’achève.
– Le 13, feu de la1re batterie.
– Ravages causés par la batterie des mortiers servie par la marine.

– La tour du Sud est à nous.
– Le commandant est fait prisonnier.
– Le 15, ouverture du feu contre la tour du Nord.
– La flotte ne reste pas inactive et commence le feu.
– La tour du Nord est prise.
– Le lendemain, reprise du feu du côté de la terre et côté de la mer.
-Un pavillon parlementaire flotte à une embrasure ducôté de la mer.
– Le signal de cesser le feu est hissé au grand mât.
– Les capitaines de Surville et Hall sont envoyés à terre.
– Intéressants détails. – Le fort se rend à discrétion.
– Le général Bodisco demande à rendre son épée à l’amiral français.
– Son épée lui est laissée.

bataille

 


– Les deux pavillons alliés sont arborés sur la forteresse.
– Le général en chef prévenu reçoit des mains du gouverneur Bodisco la capitulation de la forteresse.
– Le commandant de la tour de Prestö se rend sur l’invitation du général russe.
– La destruction de la forteresse de Bomarsund est proposée aux gouvernements alliés.
– En attendant la réponse à cette proposition, l’amiral Parseval et le général Baraguey-
d’Hilliers poussent une exploration sur Revel, Sweaborg et Hango.
– La destruction de Bomarsund est ordonnée.

– Elle a lieu le 2 septembre.
– Les troupes se rembarquent et rentrent en France avec la flotte.
– Le général Baraguey-d’Hilliers est nommé maréchal de France.
– Quelques mois plus tard le vice-amiral Parseval est élevé à la dignité d’amiral.

soldats

Soldats français

 

(Archives  et photos du site de la Marine) 

 

 

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s